Le colloque annuel grand-public de l'EREBFC...

Un temps fort de la Mission Information & Débats Publics confiée aux Espaces de Réflexion Ethique Régionaux

L’objectif de la mission Information & Débats-Publics est de rendre accessible au grand public la réflexion autour des enjeux éthiques en santé pour en faire des objets de débats sociétaux, à travers des conférences- débats et un colloque annuel.

Il s’agit avant tout de décloisonner la réflexion et d’en élargir l’horizon pour ne pas la limiter au seul regard médical. Les manifestations grand public sont pensées comme des espaces d’échanges et de débats, qui favorisent la pluralité des points de vue et visent à éclairer la complexité des sujets abordés.

Le colloque auquel nous vous convions revêt un caractère exceptionnel. Il expose des thèmes particulièrement sensibles et qui nous concernent tous, parce qu’ils interrogent le pouvoir de l’homme sur la vie. La parole y est libre. L’accès est gratuit.

Une question centrale : la transgression peut-elle être éthique ?

Les avancées scientifiques et techniques dans le champ de la santé ont rendu possible de véritables progrès en matière de soin. L’étendue de nos connaissances et de nos capacités d’intervention sur le vivant nous permettent désormais non seulement de mieux guérir, mais aussi de prévenir ou d’accompagner les personnes à travers leur maladie.

Cependant, ces avancées ont également contribué à générer des situations uniques, complexes et hors-normes aux enjeux nouveaux et incertains. Dans ces situations où c’est le sens même des actes médicaux et la définition que nous donnons du soin qui sont en jeu, les protocoles techniques ou les connaissances scientifiques ne permettent pas d’apporter une réponse. Il est nécessaire de s’en remettre à une véritable démarche éthique fondée sur la réflexion critique, le dialogue et la délibération collective, y compris et surtout à l’échelle de la société.

Parmi les problèmes essentiels de ce débat, se trouve celui de la tentation transgressive en santé et de la valeur à lui accorder : que faire lorsque le respect des règles admises contribuent à produire plus de non-sens qu’à en résoudre ? Comment se comporter face aux limites lorsque les valeurs du soin sont en jeu ? Faut-il franchir ces limites (mais lesquelles ?), dépasser les interdits, sortir du cadre ? Face aux situations « hors pistes » de la médecine contemporaine, peut-il y avoir une valeur éthique de la transgression, ou au contraire, un risque pour l’intégrité de la démarche soignante ?

Les questions d’éthique dans le champ de la santé n’appartiennent pas à des experts ou au monde médical. Elles doivent au contraire devenir les objets d’un débat public et citoyen, dans le cadre de la démocratie sanitaire.

Par ses implications non seulement médicales, mais aussi politiques et sociales, la question de la transgression en santé est aujourd’hui au cœur de ce débat.

La limite de la mort : un espace de transgression

Pour aborder concrètement ces enjeux décisifs et peut-être obscurs, nous avons choisi d'explorer deux thèmes sensibles, qui n'ont a priori rien à voir l'un et l'autre, mais qui interrogent tous deux le pouvoir de l'homme sur la vie face à la mort et la question du dépassement des limites.

Fin de vie, transhumanisme...: ces sujets vertigineux ouvrent en effet des abimes de réflexions. Ils tournoient devant nous et révèlent une multitude de facettes. Nous parlons de choix citoyens, de politique au sens noble du terme, et de la nature des progrès que nous voulons pour notre société, dans un monde en perpétuelle mutation.

Qu'il s'agisse de la franchir dans le cas de demandes d'euthanasie ou de suicide assisté, ou de la dépasser dans le transhumanisme, la limite de la mort s'inscrit dans des espaces de transgression qui font débat...